• Dédé

Sulo, des puzzles enfin cool (et made in France)

Mis à jour : 1 oct. 2020

Pendant le confinement chacun s'occupait comme il pouvait. Pendant que certains se sont mis au yoga et à la méditation, d'autres ont appris à faire du pain et d'autres encore se sont mis aux puzzles. Et c'est ainsi que des chatons kitchs, des paysages saturés et des châteaux autrichiens ont pris forme pièce après pièce dans le salon de ces derniers au printemps 2020. Parmi ces nombreux français, il y en a un qui, au moment de poser avec fierté et soulagement la millième et dernière pièce de son jeu, s'est rendu compte que l'univers du puzzle était quand même sacrément old school. Il eut alors l'idée de créer des puzzles aussi cool que responsables, des puzzles made in France qui seraient tellement beaux qu'on aurait envie de les encadrer. Depuis l'idée à germée et Sulo est né. Dites bonjour au tout premier puzzle 100% français qui fait exploser en mille morceaux des illustrations contemporaines et acidulée !


Sulo voit la vie en slow

Jean-Baptiste Viot, le fondateur de Sulo, suit de près la culture slow life, un art de vivre qu'il a décidé d'appliquer à sa boîte. Comme son nom le laisse entendre, la slow life s'oppose au fast living (coucou les parisiens qui n'ont pas le time) et incarne un mode de vie plus doux, plus...lent.


Quand on voit la vie en slow, on met l'accent sur la qualité plutôt que sur la quantité, sur le réel plutôt que sur le virtuel. On troque son écran pour un livre par exemple, un sandwich mangé en marchant contre un repas partagé, l'avion pour le vélo, la Thaïlande pour La Rochelle, bref vous avez compris le principe.


Mais le slow peut s'appliquer aussi bien à un individu qu'à une industrie. On parle ainsi de slow fashion pour la mode durable, de slow food pour une alimentation raisonnée, de slow travel pour un tourisme de proximité et demain de slow puzzle avec Sulo ? Parce que ce dernier arrivé dans l'univers du puzzle compte bien faire les choses au rythme de la planète.

Concrètement, chez Sulo, il n'y a pas de production effrénée ni de grandes usines qui fabriquent à toute vitesse à l'autre bout de la planète. Non, rien de tout cela. Ici, les puzzles sont fabriqués en quantités ultra-limitées (500 exemplaires pour chaque modèle) en France, dans un périmètre réduit (de 400km pour être exacte).


Côté matériaux, Sulo travaille uniquement avec des produits labellisés FSC (Forest Stewardship Council qui signifie en français “Conseil de bonne gestion des forêts“), c'est à dire des produits qui proviennent de forêts gérées de manière responsable.


Bref, du local et du responsable, tout ce qu'on aime chez Dédé !


Sulo, le fruit de collaborations artistiques

L'idée de base de Sulo, c'est de dépoussiérer l'univers un peu ringard du puzzle. Pour ce faire, Jean-Baptiste Viot a eu la bonne idée de travailler avec des artistes pour créer des puzzles à l'iconographie acidulée et contemporaine qui sont une merveille à regarder.


Parmi les premiers artistes qui ont pris part à l'aventure, on retrouve l'illustrateur Simon Landrien qui travaille régulièrement avec le New Yorker et le New York Times, l'artiste française Ana Popescu qu'on reconnait à ses illustrations mêlant couleurs fortes et formes simples, ou encore Louis Otis qui ne cesse de surprendre avec ses dessins ultra stylisés qui semblent tout droit sortis d'une drôle de BD.


A ce jour, il n'y a que 5 modèles de puzzles Sulo qui sont sortis, mais de nombreux autres sont à venir. Allez vite faire un tour sur le site de Sulo pour découvrir ces jolies créations à s'offrir pour 35€.


L'info pour crâner à la machine à café : L'invention des puzzles est attribuée au londonien John Spilsbury qui eut l'idée en 1760 de découper des cartes représentant différents pays du monde et de les vendre pour rendre l'apprentissage de la géographique plus ludique.


Le record à battre : 2 heures 26 minutes et 45 secondes pour terminer un puzzle 1000 pièces. C'est pas très slow tout ça !


------------

Crédit photo : Sulo

119 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout