La lessive de Paris, la consigne qui a tout bon

Pendant longtemps, une bonne lessive était une lessive qui sentait bon. Mais ça, c'était avant qu'on sache que ces grandes bouteilles à l'odeur alléchante cachaient allergènes, perturbateurs endocriniens et autres produits chimiques nocifs pour la santé. Depuis, un vent green a soufflé sur le secteur et les consommateurs avisés recherchent désormais des lessives naturelles, si possible sans huile de palme, idéalement sans plastique, voire même produite à proximité. Carton plein pour la Lessive de Paris qui rajoute, en plus, la mention consignée pour une lessive zéro déchet.



Le diable se cache dans l'étiquette

Hubert Michaux, 44 ans, et Victor Cerutti, 37 ans, les deux entrepreneurs à l'origine de la Lessive de Paris étaient à la base de simples consommateurs engagés. Comme vous et moi, ils cherchaient pour leur linge une lessive qui soit clean. Et ils avaient l'impression d'avoir trouvé l'alternative parfaite, jusqu'à ce qu'ils regardent l'étiquette de leur lessive verte et qu'ils se rendent compte que ce bidon labellisé bio venait d'Allemagne. Un long voyage pour un bidon en plastique à usage unique, surtout quand on sait qu'à Paris plus de 20 millions de bidons de lessive en plastique sont jetés chaque année.


Le retour de la consigne

Pour créer leur lessive idéale, green, locale et sans plastique, ils se sont inspirés du passé. Leur solution ? Le retour de la consigne. Ce système qui prédominait en France jusque dans les années 1960 et avant l'arrivée des contenants à bas coûts a de nombreux avantages : il permettrait d'économiser jusqu'à 75 % d'énergie et 33 % d'eau par rapport au recyclage, tout en préservant les ressources naturelles, selon une étude menée en Alsace et reprise par la fondation Nicolas Hulot.


Concrètement, chez La Lessive de Paris, vous commandez un premier pack de départ de 4 bouteilles de 1L qui vous sont livrées dans un panier en feutre. Dès que votre stock est épuisé, après 80 lavages environ, un livreur à vélo vient vous livrer de nouvelles bouteilles et récupérer les anciennes. Le verre étant un matériau solide, il peut être réutilisé jusqu'à 50 fois. Cerise sur le gâteau ? À 34 centimes le lavage, cette lessive ne coûte pas plus chère qu'une autre, voire même serait moins chère que les lessives traditionnelles.


Une entreprise locale

La Lessive de Paris est, comme son nom l'indique, une entreprise parisienne avec une usine de fabrication située dans le 19e arrondissement et une livraison uniquement sur Paris et une petite partie de la petite couronne. Si elle rêvait de livrer d'autres villes de France, cela leur est impossible sans perdre en sens. En effet, les bouteilles en verre pesant plus lourd qu'une bouteille en plastique, pour que leur réemploi présente un bénéfice environnemental significatif par rapport à l'usage unique, les distances de livraison doivent rester faibles comme le démonter cette étude de l'Ademe.


Mais à défaut de pouvoir livrer dans le reste de la France, La Lessive de Paris qui a le soutien de la Ville de Paris compte bien proposer d'autres produits ménagers responsables sous forme de consigne aux parisiens. Une bonne idée qui mériterait d'être dupliquée sur d'autres territoires !


➡️ Retrouvez tous les produits la Lessive de Paris juste ici.



La battle du jour : consigne VS packaging


La disparition du packaging serait bien embêtante pour les marques à plusieurs égards. La

première chose à savoir, c'est qu'un packaging est bien plus qu'un emballage : c'est un objet de communication qui fait appel à l'imaginaire pour séduire, c'est un objet facilement identifiable qui permet de développer la notoriété d'une marque comme la fameuse bouteille coca-cola qui est reconnaissable entre toutes. L'autre élément important à savoir, c'est que le packaging est le média auquel les consommateurs font le plus confiance (à hauteur de 80%), contrairement à la publicité pour laquelle aucun crédit n’est accordé. C’est aussi par le packaging que les messages sont les mieux reçus par les cibles : 89% des consommateurs lisent les informations sur l’emballage. Alors comment faire pour concilier les avantages écologiques de la consigne et ceux informatifs des packagings ?



Ps : Laissez un petit cœur en bas à droite si cet article vous a plu :)


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout