• Dédé

Donner une nouvelle vie à ses baskets, c'est possible !

Mis à jour : 17 juil. 2020

Je ne sais pas vous, mais moi les sneakers (de l'anglais "sneak-up" qui veut dire se faufiler) sont un inconditionnel de ma garde-robe. J'en ai une à deux pairs que je porte toute l'année jusqu'à ce qu'elles aient des trous. Et finissent systématiquement à la poubelle, généralement au bout d'un an, deux max.




Ce qui est sûr c'est que je ne suis pas la seule à avoir une passion pour ses chaussures à la semelle en caoutchouc, parce qu'elle représente une vente de chaussures sur deux en France et le marché ne cesse de grandir. Entre 2014 et 2019, plus de 150 nouvelles marques de sneakers sont arrivées sur le marché !

Oui mais voilà, si pratique, esthétique et confortable soit-elle, la basket a un coût environnemental et social non-négligeable. On note notamment :

  • les conditions de travail déplorables dans les sweatshops asiatiques (salaires en dessous du seuil de pauvreté, travail des enfants, conditions insalubres,...)

  • l'utilisation de textiles OGM très consommateurs en pesticides et de matière synthétique à base de pétrole

Je vous recommande d'aller faire un tour sur l'application ClearFashion pour découvrir l'impact écologique et social de vos habits et chaussures. Cette application note les marques selon 4 critères :



On y apprend ainsi qu'Adidas est noté 21/100 en humain, 33/100 en animaux, 54/100 en santé et 17/100 en environnement.

Veja, quant à elle, obtient 83/100 en environnement, 84/100 en humains, 72/100 en santé et 45/100 en animaux. En voilà une marque qui ne fait pas du greenwashing ;)


A l'instar de Veja, marque iconique de la chaussure responsable qui a réussi à s'imposer sur le marché en supprimant tous ses coûts publicitaires, il y a de plus en plus de marques qui proposent des baskets éthiques et écologiques. On note par exemple les baskets Corail en plastique recyclé (8 bouteilles recyclées dans chaque pair !), les SAYE fabriquée en matière organique et recyclée ou encore les Angarde en cuir d'Ananas.





Mais créer une marque de basket responsable c'est bien, prolonger la durée de vie de nos chaussures préférées, c'est mieux ! Comme le dit veja :


"Les baskets les plus écologiques sont celles que vous portez déjà."

C'est justement avec la volonté de nous permettre de réparer, entretenir ou faire recycler nos sneakers plutôt que de les jeter à la poubelle que Veja a investi 300m2 au sein de l'espace Darwin à Bordeaux, haut-lieu de l'activisme écologique et social en France. Dans ce magasin ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h, vous pouvez shopper des prototypes, des modèles avec des minis défauts à prix réduit ou encore des collections passées. Mais vous pouvez surtout déposer vos modèles à un cordonnier pour qu'il les remette en état. Et pour les chaussures trop usées, elles seront collectées pour être recyclées.


Une première en France qui annonce un bel avenir à l'économie circulaire dans la mode, et qui va peut-être relancé le métier de cordonnier, malheureusement en voie de disparition.


L'info à emporter : Si le nombre de formation de cordonnier-bottier a fortement diminué au cours des dernières années, il existe plusieurs centres de formation réservés aux travailleurs handicapés. La raison ? Au lendemain de la guerre de 14-18 de nombreux blessés de guerre ont appris ce métier qui peut s'exercer assis.


Et vous, quelles sont vos marques de baskets responsables préférées ?



Photo by Camila Damásio on Unsplash

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout