• Dédé

Cuisinez au fil des saisons avec Jill Cousin

Mis à jour : 30 juin 2020

Pendant le confinement, je suis tombée par hasard sur le tout premier livre de cuisine de la journaliste gastronomique Jill Cousin Manuel du bon sens cuisinier. Et ça a été un vrai coup de coeur. C'est un livre qui se cuisine au fil des saisons, avec des produits locaux et surtout des recettes aussi gourmandes que simples. Tout pour me plaire, moi qui ne suis pas une grande cheffe mais qui pourtant adore manger !


Cela peut paraître idiot, un livre de recettes classées en fonction des saisons et pourtant à l'heure où les tomates sont toute l'année sur les étales et où les producteurs français ont plus que jamais besoin de notre soutien, ça fait du bien de remettre un peu d'ordre dans notre frigo et de repenser notre alimentation du champs à l'assiette.


Pour cela, ce livre est très bien fait, parce qu'en plus de nous partager de délicieuses recettes, Jill Cousin nous invite à remettre du bon sens dans notre cuisine. Elle nous apprend ainsi que pour allonger la durer de vie de nos produits, il faut rouler nos bouquets d'herbes dans un torchon humide et mettre la viande fraîche dans un contenant hermétique en verre plutôt que de la laisser dans un emballage plastique ou papier.


Elle nous explique aussi que 75% des variétés agricoles ont disparu au cours du siècle dernier à force de privilégier des semences hybrides (un hybride est, d'un point de vue scientifique, un être vivant obtenu par croisement de parents de lignées, de variétés ou d'espèces distinctes) et qu'il est important de militer pour l'utilisation de semences paysannes pour libérer le vivant. La bonne nouvelle c'est que les semences paysannes sont de nouveau autorisées à la vente entre particuliers (seulement) depuis le 11 juin 2020, alors que jusqu'à présent les agriculteurs avaient seulement le droit de se les échanger.

Quand le magazine Mint lui demande qu'entends-tu par bon sens cuisinier ? Elle leur répond

Nous faisons parti d’un éco-système que nous avons intérêt à préserver en intégrant les notions de développement durable à notre alimentation sans oublier le plaisir gustatif. Une tomate en janvier ayant poussé sous une serre n’a pas de goût, et ça n’a pas de sens de la manger. Cela passe par les gestes, comme l’utilisation de la mandoline et d’autres outils permettant de manger le fruit ou le légume en entier. Le fait de privilégier ceux qui n’ont pas subit de traitements sanitaires afin de pouvoir cuisiner aussi bien leur chair que leur peau. Ou encore savoir décrypter les étiquettes des différents labels.

Côté recettes, je n'ai pour l'instant pu cuisiner que le printemps et l'été, mais je peux vous dire que j'ai déjà quelques recettes favorites comme sa tarte aux fraises et à la mélisse (je vous promets que le biscuit au beurre salé est in-croy-able !), sa salade de courgettes frites ou encore sa tarte paysanne aux tomates. Ce que j'aime dans ce livre, c'est que les recettes ne sont vraiment pas compliquées et que pourtant elles changent de ce qu'on a l'habitude de manger. Les assaisonnement sont tops et puis tous les ingrédients sont faciles à trouver. Vous pouvez cliquez ici pour avoir un aperçu de son livre ou sinon suivre Jill Cousin sur Instagram


Et vous dites-moi quelle est votre recette préférée ou votre astuce anti-gaspi qui mériterait d'être partagée :)

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout